Grossesse et bébé : comment se fringuer sans s’encombrer

Il y a quelques mois, j’ai ressorti mon carton « fringues de grossesses » et après deux grossesses et deux allaitements, le contenu n’était vraiment pas terrible…

Mais depuis ma dernière grossesse, j’ai pas mal travaillé sur ma consommation, l’encombrement de la maison, le zéro déchet et je n’ai pas du tout envie d’acheter de nouveaux vêtements… perdre du temps dans les magasins pour acheter des vêtements de mauvaise qualité cousus dans des conditions que je n’approuve pas et ce pour les porter que quelques mois et les laisser ensuite moisir dans un carton dans l’éventualité d’une nouvelle grossesse, très peu pour moi !

Plusieurs solutions s’offraient à moi :

1- Acheter d’occaz’ – oui mais je n’ai pas envie de les stocker ensuite !

2 – Les coudre moi-même – oui mais je débute juste en couture et je me galère déjà à faire quelques fringues pour mes enfants…

3 – les louer.

Les louer ? Ça existe ça ? On peut louer ses vêtements ?

Je pouvais profiter d’avoir des nouveaux vêtements tous les mois sans avoir à me soucier de faire les magasins, en pouvant les rendre quand je n’ai plus envie de les mettre et en pouvant en choisir d’autres sans encombrer mes placards ! Génial !

Pour les vêtements de grossesse, j’ai choisi Tale Me.

Le concept est simple, on s’abonne pendant 4 mois minimum et on peut choisir 3 vêtements tous les mois pour 29 € par mois. Si les vêtements ne vont pas, on peut les échanger. Les trous et les tâches sont pris en charge par Tale Me. Le prix de l’abonnement comprend les frais de livraison et de réexpédition des paquets.

  • Le plus : un choix varié de vêtements sur internet, de bonnes marques de vêtements, un relationnel client super sympa et un système de réception et de réexpédition super simple.
  • Le moins : les images sont parfois petites sur Internet et il est difficile de se faire une bonne idée des vêtements que l’on loue. Ma première commande était catastrophique, rien ne me plaisait. Mais échanger les vêtements était vraiment simple et sans problème et les deux autres commandes étaient plus à mon goût.

Là où c’est vraiment chouette, c’est que ça existe aussi pour les enfants !

Je vous propose de découvrir Ma Petite Étagère qui est un système de location de vêtements pour enfants sur un principe d’abonnement comme Tale Me. L’entreprise est encore en création et est en campagne de financement participatif sur Ulule. Le projet me tient d’autant plus à cœur que ce sont les cousins de Séb qui travaillent dessus.

Il ne reste que 5 jours pour participer à la campagne et bénéficier de tarifs préférentiels pour ceux qui soutiennent le projet, je vous laisse cliquer : https://fr.ulule.com/mapetiteetagere/

 

 

Déconsommation – trucs et astuces

Il paraît qu’en 2016, la consommation des ménages français a baissé… pour mon plus grand plaisir ! Sans être une inconditionnelle de la « sobriété heureuse » (je ne me vois pas déménager dans une tiny house au milieu de nulle part…), j’avoue que le fait d’alléger sa maison, d’établir et de tenir son budget et de faire un peu de zéro déchet pousse à revoir sa consommation autrement :

1 – réfléchir tout achat en terme de véritable utilité et d’affection pour ne plus encombrer inutilement sa maison : fini les sites de ventes privées, les achats impulsifs, les promos et les soldes : toute envie attend un peu pour voir si ça passe, tout besoin est considéré selon sa  longévité (par exemple, j’ai remplacé mes éponges par des petites brosses à vaisselle en bois et fibres naturelles, c’est un peu plus cher, mais ça dure bien plus longtemps…)

2 – passer d’abord par des achats d’occasion (pour les chaussures et vêtements), des systèmes de location ou faire soi-même.

3 – constater les bienfaits de cette absence de consommation sur notre budget.

Je vous propose de participer à cette petite révolution en cours en partageant avec vous mes recettes préférées, testées et approuvées, pour réduire notre consommation de produits ménagers et cosmétiques.

— Les produits ménagers :

  • la lessive : ça fait 6 mois que j’utilise la recette de la famille Zéro Déchet et je l’adore. Elle va vite à faire (le temps de faire bouillir de l’eau), elle fonctionne bien, dure longtemps et elle revient à moins d’1 euros le litre : http://www.famillezerodechet.com/archives/2014/12/03/31076075.html
  • pour le sol, le détachant : le savon noir liquide
  • pour les vitres et la salle de bain :  2/3 eau + 1/3 vinaigre blanc et passer des lingettes microfibres
  • pour dégraisser le four : les cristaux de soude

Voilà, ça à l’air super compliqué, hein ? J’achète encore le produit pour nettoyer les toilettes et le produit pour le lave-vaisselle (j’ai testé différentes recettes, mais je n’en ai pas encore trouvées de satisfaisantes…)

— Les cosmétiques :

  • le dentifrice : la recette prend en tout et pour tout 2 minutes à faire, l’argile permet d’adoucir l’effet du bicarbonate de soude, et l’huile essentielle donne le goût. Il ne reste plus qu’à s’habituer au fait que ce soit de la poudre et que ça ne mousse pas du tout mais pour le reste, il fait bien son boulot : http://www.famillezerodechet.com/archives/2015/03/06/31655775.html
  • Le déo : cela fait trois ans que je ne mets quasiment plus de déo (sauf vraiment en plein été quand il fait 40°) et je ne trouve pas que je sens mauvais, j’ai même l’impression de suer bien moins qu’avant. C’était une vraie découverte : on peut vivre sans déo. Mais je dois dire que j’avais bien du mal à convaincre mon entourage, surtout Séb qui fait du sport quatre fois par semaines… à Noël, j’ai offert des petits kits zéro déchets à mes sœurs et mes amies : ils contenaient des lingettes lavables faites maisons, un baume à lèvre et un déo. Les deux recettes viennent du blog Antigone XXI, et franchement, le déo a convaincu tout le monde (et même Séb), la recette est là : https://antigonexxi.com/2012/05/03/un-deo-naturel-en-5-minutes-chrono-pari-tenu
  • J’ai troqué le démaquillant, la crème hydratante et le masque pour les cheveux par de l’huile de noix de coco. C’est magique et ça sent bon.
  • Le gommage : du marc de café – c’est un peu crapouille, mais c’est très efficace sans être agressif et ça débouche les tuyaux de la baignoire…

Pour le reste, on achète encore le savon et le shampoing…

J’ai fait le tour de mes petits trucs et astuces, si vous avez aussi des bons plans, je prends !

Crédit Photo : Damian GadalMarket Economy

Bienvenue 2017 – On s’organise #2

Bonne année à tous !

Parmi mes bonnes résolutions de l’année, il y a celle d’écrire un peu plus d’articles ici !

Je voulais vous parler aussi des trois nouveautés en organisation que j’ai mises en place cette année et que je compte bien continuer en 2017.

1 – Le Bujo

C’est le petit nom du Bullet Journal. Il s’agit de faire soi-même son agenda pour qu’il soit entièrement personnalisable.

J’ai commencé cet automne après avoir regardé des exemples sublimes sur Pinterest et après avoir suivi des groupes sur Facebook.

Généralement, j’achète un agenda que je remplis consciencieusement pendant 2 mois et après plus rien. J’aime bien l’idée de m’organiser par écrit, mais je n’ai pas du tout l’intention de faire une oeuvre d’art. J’ai décidé de faire simple et fonctionnel.

J’ai fait mes premières pages en suivant le modèle du classeur maison pour rassembler le plus d’informations au même endroit (contacts, infos médicales, plan de ménage, plan de rangement, projets, cadeaux faits, idées cadeaux…) et un calendrier annuel.

Puis j’ai une page pour le mois, j’ai téléchargé le calendrier circulaire chez l’accro à l’organisation. Puis une page calendrier hebdomadaire avec mes menus et une page vide à droite avec des post-its pour la liste de course et la to-do list.

2 – Le budget.

J’ai suivi en mars dernier l’atelier en ligne 21 jours pour des finances zen animé par Marina de l’accro du budget.  Cela m’a permis de tout réorganiser, de mettre le doigt sur des dépenses qu’on laissait traîner alors que ce n’était plus d’actualité et d’avoir un vrai suivi de mes comptes.

Un petit mail tous les jours de la semaine avec des conseils et des techniques de tenue de compte, des fiches à remplir pour faire un classeur complet (et j’ai tout converti sur Excel pour ne pas imprimer trop de papier, j’ai un peu pleuré quand on m’a piqué mon ordi, mais je m’y suis remise rapidement) et la constitution sur Facebook d’un groupe secret pour pouvoir partager ses doutes, ses questions et ses réussites, un live chat en milieu de parcours et bien évidement le suivi sympa, ouvert, disponible et sans jugement de Marina. La classe quoi.

6 mois après, j’ai réduit drastiquement certaines dépenses, je sais faire un budget prévisionnel, mes comptes sont toujours bien tenus et j’ai une sensation de maîtrise qui fait du bien.

De l’angoisse en moins, donc.

3 – Le rangement et le zéro déchet

Tout à commencé par un grand besoin d’organiser la maison pour passer moins de temps à la ranger.

J’ai commencé par le classeur maison et je me suis inspirée de la méthode flylady.

Puis l’année dernière j’ai commencé un grand tri en suivant la méthode Konmari. Elle promettait un rangement sans retour de bazar, bon, ça n’a pas super marché ici, mais peut-être n’avais-je pas trié suffisamment parce que je me sens de nouveau envahie.

Avec le rangement par le vide de la maison, je me suis rendue compte qu’on pouvait aussi faire des efforts au niveau de notre consommation (ça entre aussi dans la partie budget ^^).

Du coup, on avance tout doucement vers un mode de vie presque zéro déchet : plus de fait-maison (la lessive, le dentifrice…) et des achats conscients. C’est un tout petit peu plus de boulot pour beaucoup de mieux vivre (moins de supermarché) et des économies (budget alimentaire divisé par deux).

Je pense que 2017 va filer comme sur des roulettes !

Crédit Photo : Windell OskaySmall Parts