Une promesse

Je regardais mes tout petits, là.

Mes poussins, mes enfants, mes loupiots, mes petits cœurs, mes amours, mes tout beaux, waouh, je les aime à fond les ballons, c’est indescriptible quand même.

J’aime tes histoires et tes chansons, Samuel. J’aime ton obsession pour Starwars, ton enthousiasme pour tout (sauf pour l’école…), ta façon si particulière d’être raisonnable quand on prend le temps de t’expliquer et ton énergie, ta façon méticuleuse de construire des vaisseaux en petit lego et ton agacement quand tu n’y arrives pas, tes parcours de billes, ton petit bazar, tes dessins de plus en plus précis, tes envies d’être grand et ton besoin d’être encore tout petit.

J’aime ton humeur joyeuse et ta trogne quand tu boudes, Eulalie. J’aime la concentration que tu mets dans tout ce que tu fais, y compris retourner tous les jeux du salon, tes envies d’indépendance et d’autonomie et ce petit langage qui change chaque jour, tes dessins et les gommettes que tu colles partout, ta façon de bercer ta poupée, de lui enlever ses chaussures et de venir me demander de les remettre tout de suite après en disant : « arrive pas à ouvrir », tes chansons aux paroles approximatives et ton amour pour l’eau et la musique.

Je vous aime, tous les deux, et je vous fais une promesse.

Je vous promets d’être là pour vous, de faire de mon mieux pour ne jamais vous blesser et pour toujours vous accompagner, de vous aimer et de vous respecter comme vous êtes, toujours et sans attendre rien en retour.

* * *

Pour aller plus loin :

Un coup de cœur pour dire encore et toujours combien on aime nos enfants de façon inconditionnelle :

index

le livre Mon Amour d’Astrid Desbordes et Pauline Martin. Il est magnifique !

le 30 avril, c’est la journée de la non-violence éducative, il n’y a pas d’événements à Lyon (vous pouvez trouver le planning des événements en France ici) mais on peut toujours visiter le site de l’oveo, relire cet article. En attendant, je vais faire le plein de câlins !

Enregistrer

CACA BOUDIN !

Je reprends le titre et l’illustration de couverture d’un de nos livres préférés : CACA BOUDIN de Stéphanie Blake.

Le but de cet article n’est pas de faire l’éloge de ce magnifique et ô combien essentiel livre de littérature de jeunesse mais de parler de la phase caca prout de Samuel (Oui, oui, vous avez bien lu…).

Pour ceux qui me connaissent un peu, j’ai la fâcheuse tendance à avoir un vocabulaire assez fleuri. J’ai réussi néanmoins à diminuer le nombre d’expressions pas très jolies et d’en remplacer quelques unes par de beaux « Saperlipopette » et « Crotte de bique » ou encore « Zut zut zut flûte et crotte de biquette ».

Il n’y a que dans la voiture, où, parfois, fusent certains mots qui finissent par « tain » ou par « oiré » et parfois aussi « **tain ***del de *erde **gage gros *on… »

Les règles sont simples. Ces mots-là, on a le droit de les dire seulement dans la voiture, et même de les crier, de les chanter et de les répéter tout le long de la route. (mais pas dans la voiture de Mamie…)

Caca boudin, par contre, étant donné que c’est un mot tiroir qui permet à Samuel d’exprimer sa colère parfois, son dégout, ou d’essayer de faire rire, pas de règle pour celui-là. Il sort quand il veut.

Parfois même, on l’utilise pour détendre l’atmosphère et pour faire rire, alors on transforme nos voix, on force nos rires, et puis ça se termine en gros fou rire à base de caca boudin et patate pourrie.

Alors oui, bon, on aura tous un vocabulaire fleuri. Ça permet aussi de commencer à avoir un aperçu global des niveaux de langues (qu’est-ce qu’on peut dire aux copains, à papa et maman, à la maîtresse et pourquoi on ne peut pas dire ces mots là n’importe quand et à n’importe qui…) et de mieux comprendre ce concept plus tard, et puis de commencer à envisager les synonymes (autour du caca, cela va de soi), et puis, sait-on jamais, c’est toujours un moyen d’enrichir son vocabulaire…

index.jpg

Je me rassure comme je peux… Après je sais que ce n’est qu’une phase et que ça va passer. Ça va sûrement être plus difficile quand les vrais gros mots sortiront de la voiture…

Pour le fun :

http://omnilogie.fr/O/Le_vocabulaire_du_capitaine_Haddock

https://fr.wikipedia.org/wiki/Caca_boudin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

♡♡♡ Balthazar ♡♡♡

Voilà quelques livres de la série Balthazar de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier, des incontournables de la littérature de jeunesse pour moi, et sûrement, bientôt, si ce n’est déjà le cas, des classiques…

Nous aimons Balthazar. Les livres sont beaux, les illustrations généralement magnifiques et les histoires sympas.

Je vous présente quelques-uns de mes favoris

Balthazar et les couleurs de la vie et des rêves aussi

L’histoire est vraiment poétique et le livre est super interactif.

C’était notre premier Balthazar : le coup de foudre.

_MG_0048 _MG_0046 _MG_0043

L’imagier de Balthazar

Je voulais un vrai imagier, avec de belles illustrations réalistes classées par catégories.

J’ai d’abord pensé à l’imagier du père castor, un classique, et quand j’ai vu qu’il existait l’imagier de Balthazar, j’ai craqué et je ne le regrette pas. Il est magnifique.

_MG_0039 _MG_0038

Les chiffres à toucher de Balthazar

Ici, ce n’est pas tant l’histoire qui compte que la façon poétique de dénombrer et le côté tactile qui est une approche intéressante des chiffres.

_MG_0041

Le Noël de Balthazar

J’en avais parlé , et j’aime toujours

_MG_0036

Je t’aime

Notre dernier arrivé, je n’avais pas encore tenté la collection Bébé Balthazar et j’en ai pris un pour Eulalie. Comme il est beau… Nous aimons le texte, les images, les petites choses à toucher…

_MG_0033 _MG_0035 _MG_0034

Petits bémols :

  • Certains aficionados et spécialistes de Montessori n’aiment pas l’appellation Montessori de la série Balthazar pour une raison principale : le doudou de Balthazar, Pépin, parle et vit des aventures alors que Maria Montessori explique que les enfants ne font pas de différence entre le réel et l’imaginaire et qu’il faut éviter les histoires qui ne sont pas réalistes.
  • Il m’arrive d’être déçue par un Balthazar (comme Balthazar s’habille par exemple…) mais bon, quand c’est un livre sur tant de bons livres, ce n’est pas très grave….

Lire, encore et toujours !

Eulalie adore lire. C’est très beau à voir d’ailleurs. Quand je ne l’entends plus, c’est qu’elle est en train de vider la caisse de livres et de les observer un par un. Souvent, elle attrape les livres qui traînent près de notre lit pour les feuilleter.

Le plus beau encore, c’est sa réaction de plaisir quand je la prends sur mes genoux et que je lui lis des livres. Elle exprime une joie intense, elle bat des pieds et des mains, elle crie d’impatience.

Voilà nos quatre livres préférés :

2015-02-10 11.03.43Je commence par un grand classique :

Beaucoup de beaux bébés

Couverture de l'ouvrage Beaucoup de beaux bébés

Les photos sont magnifiques et quel plaisir pour Eulalie de découvrir son reflet à la fin, ça la fait rire à chaque fois.

FotorCreated 1

Et… badaboum

C’est un coup de cœur que j’ai eu pendant l’heure du conte à la bibliothèque, les dessins sont magnifiques et pour aborder les noms des animaux, je le trouve vraiment bien.

FotorCreated 2

Les deux suivants sont simplement hyper mignons, je fonds à chaque fois que je les lis !

2 petites mains et 2 petits pieds

FotorCreated 3

Ne bouge pas !

FotorCreated 4

Voilà voilà, désolée pour les photos pas terribles, mais nous manquons de lumière et Eulalie ne voulait pas trop laisser ses bouquins préférés…

Petit Papa-Noël, quand tu resteras au ciel…

Tout le monde en parle, c’est vrai, mais c’est d’actualité.

Que faire du Père-Noël ?

Personnellement, je n’ai jamais apprécié le personnage. Il fait assez peur. Et pour avoir visité le village du Père-Noël à Rovaniemi en Finlande, j’ai été très déçue de constater qu’il vendait des cadeaux mais n’en donnait pas…

J’avais quand même un petit doute quant à la magie : comment insuffler de la magie dans le monde de mes enfants sans ce type d’histoire ?

Mais est-ce que je veux leur mentir ? Et quand ils découvriront la vérité ?

J’ai décidé de ne pas mentir. Il n’y a pas de Père-Noël chez nous, je n’en parle pas sauf quand Samuel me pose des questions. Il commence juste à en avoir …

(c’est rigolo, il l’appelle le Permis Noël)

J’ai décidé d’expliquer que le Père-Noël était un personnage fictif que l’on trouve dans les histoires et que Noël, c’était surtout un moment de partage et de joie.

Pas de photo contrainte et forcée, pas d’obligation de s’asseoir sur les genoux d’un vieux monsieur que l’on ne connaît pas, pas de chantage aux cadeaux…

Et la magie ?

La magie, c’est la fête ! Ce sont les bougies que l’on allume, le calendrier de l’avent (de Bougribouillons ^^) que l’on remplit ou que l’on ouvre, l’attente de voir toute la famille, la maison que l’on décore petit à petit, les gâteaux que l’on fait, les histoires que l’on lit, la fête des lumières, les spectacles de Noël…

5144E58ETNL._SL500_AA300_

Je ne résiste pas à l’envie de conseiller un petit livre de Noël que nous adorons Samuel et moi : Le Noël de Balthazar de Marie-Hélène Place, Caroline Fontaine-Riquier et Emma Kelly. C’est une histoire magnifique sur la générosité, les illustrations sont très belles, c’est simple, efficace et magique.

Pour aller plus loin :

http://www.alternative-montessori.com/perenoelmontessori/

Ensemble naturellement : sois sage sinon le Père-Noël ne passera pas !

Des lectures pour nos petits bouts :

http://lesvendredisintellos.com/2014/12/07/histoires-et-chansons-de-noel-sans-jesus-ni-pere-noel/

http://www.alternative-montessori.com/livre-noel-autrement/

Crédit photo : Rovaniemi, Santa & Me – Taken by Marta during the weirdest trip ever: Tampere – North Cape – Stockholm – Helsinki.

Les livres à observer

Samuel a trois livres qui sont nos chouchous en ce moment. Ces trois livres ont beaucoup de petits détails à regarder et il peut y passer très longtemps.

Ces livres n’ont pas forcément de texte à lire, ils permettent de laisser à l’enfant la possibilité de raconter l’histoire.

Mamoko – 50 histoires dans la ville – Aleksandra Mizielinska,Daniel Mizielinski

9782278067466-T

J’ai l’impression que celui là est en train de devenir un classique et pour cause, il est magnifique, très bien construit et permet, d’une page à l’autre, d’imaginer des histoires.

2014-11-06 11.35.03

2014-11-06 11.22.25

Bienvenue à Dreamland – Kristina Brasseler

2014-11-06 11.36.14 Dreamland est très poétique et avec de magnifiques illustrations colorées. Il contient beaucoup de petits détails et de choses à raconter.

2014-11-06 11.35.30

2014-11-06 11.35.51

La grande traversée – Agathe Demois,Vincent Godeau

2014-11-06 11.36.39

Celui-ci raconte une petite histoire, il a de belles illustrations en rouge et des secrets à découvrir grâce à une petite loupe. Autant dire que c’est du bonheur à regarder ! Il y a plus d’illustrations sur le site de Vincent Godeau, l’un des deux auteurs.

2014-11-06 11.21.412014-11-06 11.20.54