Mon bébé minimaliste

D’accord, c’est le troisième, on n’a besoin de rien ! Mais en fait, même pour le premier, on n’a pas besoin de grand chose. Je me souviens encore du temps que j’ai passé pour tout collecter avant la naissance de Samuel : la super méga poussette, le cuit-vapeur spécial bébé…

J’ai décidé cette fois de faire une liste de ce qui m’a vraiment servi :

Couchage :

1 – un matelas par terre puis un petit lit : j’avais testé pour Eulalie le couchage par terre comme le préconise Maria Montessori. Au début, c’était top, ça me permettait de me coucher avec elle pour l’allaiter (on n’est pas trop cododo, cela nous inquiète un peu…). Puis je me suis rendue compte qu’à partir du moment où elle savait se retourner, je la retrouvais par terre. Alors on a remis le lit, elle dormait bien mieux, comme si elle était un peu contenue et protégée. Mais bon, d’un enfant à l’autre, les besoins ne sont pas les mêmes…

photo : montessorimoms.wordpress.com

2 – 2 gigoteuses d’hiver et 2 gigoteuses d’été

Pas de veilleuse, pas de mobile et pas de jouets dans la chambre. C’est le lieu pour dormir.

Toilette et change :

3 – une baignoire type « Tummy Tub »: top, pas cher, agréable pour bébé et pour maman.

4 – le change : une serviette (sur le lit ou sur les genoux). Pour la sortie du bain, je m’installe par terre avec une serviette sur les genoux et hop bébé dans la serviette, stabilisé sur mes jambes tendues.

5 – Les produits pour bébé : pour les fesses : du liniment oléo-calcaire, pour la toilette : une savonnette au lait d’ânesse bio, et de l’huile végétale bio (type huile de noyaux d’abricot) si vraiment la peau est sèche ou si on veut masser son bébé. Et c’est tout.

Pas de table à langer ? J’en ai une, je l’ai utilisée, mais franchement, mon lit est suffisant. Pour la posture par terre, j’utilise celle des femmes indiennes que l’on voit dans le livre de massage Shantala de Frédérick Leboyer (photo). Quand bébé grandit, il est content de pouvoir se mettre debout ou bouger beaucoup, être à terre ou sur un lit réduit les risques de chute…

Pour les vêtements, j’ai tellement récupéré de vêtements de ma famille et de mes copines que je n’ai acheté que quelques pièces par plaisir. Là, je crois que je vais coudre !

Pour continuer dans le Zéro Déchet : j’ai investi dans des couches lavables pour Samuel, je ne les ai pas utilisées pour Eulalie, mais je pense les réutiliser pour bébé n°3 et faire de la couture pour avoir des couches de toute petite taille pour les premiers mois. C’est mieux pour être sûr que rien de chimique ne touche les fesses du petits, pour la masse de déchets que l’on produit et pour le porte-monnaie, mais c’est loin d’être facile à gérer, c’est plutôt une plaie en terme d’organisation… Mais ce n’est pas essentiel. Quelqu’un a testé l’hygiène naturelle infantile ?

Repas :

6 – des biberons en verre (2 grands et 2 petits)

7 – une chaise évolutive type Stokke

Pour la vaisselle, on utilise notre vaisselle : au début pour les verres, j’ai utilisé nos verres à shooter (qui ne servaient pas de toute façon…), puis de petits verres de 12 cl et des assiettes à soupe. C’est (encore) Maria Montessori qui parle de l’importance d’utiliser de la vaisselle qui casse avec des petits. J’ai pratiqué la Diversification Menée par l’Enfant pour Eulalie et je compte bien le refaire avec bébé n°3. Mais si le besoin se fait sentir de faire une purée, hop, un petit coup de mixer ou de presse-purée et c’est fait !

Promenade :

8 – une écharpe de portage : le bonheur et la révélation, si cela vous inquiète, prenez un cours avant… Je l’utilise depuis la naissance de Samuel et j’ai très très peu utilisé la poussette…

9 – un très bon siège auto (en naissance – 18kg)

Loisirs à la maison :

10 – Une belle peau de mouton pour installer bébé par terre

11 – un portique pour pouvoir installer des mobiles et des jeux en hauteur (balle et grelot suspendus pour pouvoir taper avec les pieds ou accrocher les mains et secouer)

12 – des petits jeux en bois ou en tissus à manipuler, des objets de tous les jours qui peuvent se manipuler et se mettre dans la bouche, des livres.

Photo : thefreechild.blogspot.fr

Et voilà. Exit la liste de naissance à n’en plus finir !

Pour aller plus loin :

Couchage :

Adapter l’environnement de son enfant #1

Toilette et change :

http://alternatives.blog.lemonde.fr/2016/02/16/bebes-cinq-astuces-pour-se-passer-des-produits-a-risque/

http://www.mamayaya.org/hygiene-infantile-naturelle/

Repas :

https://bougribouillons.fr/dme-diversification-menee-par-lenfant/

https://bebemangeseul.com/

Promenade :

https://lalouverie.wordpress.com/2014/10/06/porter-en-toute-securite/

Loisirs à la maison :

La motricité libre

Open-ended toys – les jeux “ouverts”

7 réflexions au sujet de « Mon bébé minimaliste »

  1. « Exit la liste de naissance à n’en plus finir » -> oué, mais maintenant, ton problème c’est tous les proches qui te tannent pour savoir quoi t’offrir (ou pire, qui t’offrent d’emblée des trucs inutiles) 😀 Une solution : leur demander de financer un truc avec BB, genre des cours de massage ou autre, ou une thalasso mère-enfant…
    Pour le matos, d’accord avec toi, on peut se passer de beaucoup de choses, après y’en a qui sans être indispensables sont bien pratiques : le lange à 4 pattes par terre, non merci. Notre dos et nos jambes morflent déjà assez avec les enfants, si on veut être encore opérationnels dans 10 ans, il faut aussi savoir s’économiser là où c’est possible.

    J'aime

    1. oui c’est ça, du coup, on se retrouve vite avec la collec de doudous ! mais c’est une bonne idée de se faire financer un truc avec bébé 😉 – pour le lange par terre, je l’ai pas mal fait avec Samuel, moins avec Eulalie, Sébastien avait fait un meuble, mais le meuble va disparaître bientôt, alors il va falloir que je m’y remette ! Bah, c’est la posture de l’équerre au yoga, c’est un peu chaud à tenir, mais avec de l’entraînement, c’est lange + abdos en même temps 😀

      J'aime

  2. Je me rends compte avec mon expérience d’un enfant de un an, qu’effectivement, tellement de choses ne sont pas utiles !
    Mes indispensables d’aujourd’hui sont relativement les mêmes que les tiens. J’irais même plus loin dans le minimalisme des vêtements grâce à la laine. Comme c’est thermorégulateur, ça va aussi bien l’été que l’hiver (enfin, l’été, jusqu’à ce qu’il fasse trop chaud pour de toute façon mettre une gigoteuse). Du coup, je n’en ai que deux qui font toute l’année !
    (D’ailleurs, la laine a bien d’autres avantages, j’en parle en long, large et travers ici : https://chutmamanlit.wordpress.com/2017/02/04/les-super-pouvoirs-de-la-laine/)

    Pour la vaisselle en verre, j’aimais bien la théorie, contrairement à vous, on a pas osé. Du coup, on a opté pour le bambou. Mais comme pour les biberons, on a que 2 pièces de chaque, et on lave régulièrement. Vous avez eu beaucoup de casses ? (pas que ce soit grave effectivement, mais je me demandais juste)

    Là où je suis en revanche incapable d’être minimaliste, c’est pour le portage 😀 Un sling, un préformé, une écharpe, etc. Sans parler des compositions, certaines étant mieux adaptés aux températures que d’autres. Mais c’est un autre sujet 😀

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire, je ne savais pas pour la laine, je vais aller lire ton article ! Pour la casse, ce sont surtout les verres qui ont cassé, en glissant des mains, mais aucune assiette n’a valsé, mes enfants n’ont jamais joué avec les assiettes… J’ai aussi un sling, une écharpe et un ergo baby et je les aime tous les trois ! ^^

      J'aime

  3. Eh mais, les filles, si vous n’avez que 2 gigoteuses, c’est que vos enfants n’ont jamais eu la gastro…??? En temps normal, oui, 2 ça suffit largement…
    @Maman lit : nous on pratique un peu les deux, le plastique et le verre… Mon fils qui a 2 ans 1/2 exige de toute façon désormais un verre « qui casse comme les grands ». On a eu très peu de casse, 1 ou 2 tasses à café je crois : c’est ce que je lui ai donné plus petit, c’est facile à tenir avec l’anse, adapté à sa taille et comme on a une collection infinie de tasses à café (merci les cadeaux de mariage…), c’était pas grave qu’il en casse (même si c’était pas le but). C’est vrai que je trouve ça éducatif : je me souviens surtout d’une qu’il a cassé depuis sa chaise haute et qui s’est brisée en mille morceaux. Il était impressionné et on a mis 3 plombes à tout ramasser, il râlait pour descendre de la chaise mais on lui a dit que c’était pas possible tant qu’on n’avait pas tout ramassé et que c’était pour ça qu’il fallait faire attention à ne pas casser les objets. Bon c’est jamais acquis et les assiettes et verres s’approchent souvent dangereusement du bord de la table, on fait « aaaah » et on redresse, mais peut-être que quelque part ça lui apprend à faire plus attention…

    J'aime

    1. On est effectivement très peu sensible de l’estomac (Ouaip, ne me jettes pas de cailloux ! 😁😁😁). J’ai aussi eu un commentaire sur les RGO, et c’est clair que deux gigoteuses avec un petit qui vomit c’est short…

      J'aime

  4. Ah oui puis le premiers mois, RGO ou pas, ça crachouille et vomit pas mal, faut quand même un peu de change…
    Bon alors juste pour votre info, il a suffi que j’écrive ici qu’il n’avait cassé que deux tasses pour qu’il casse la troisième le lendemain ^^ Mais bon, sur deux ans, c’est limité comme casse ! Et puis vive les verres à moutarde/Nutella ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s