CACA BOUDIN !

Je reprends le titre et l’illustration de couverture d’un de nos livres préférés : CACA BOUDIN de Stéphanie Blake.

Le but de cet article n’est pas de faire l’éloge de ce magnifique et ô combien essentiel livre de littérature de jeunesse mais de parler de la phase caca prout de Samuel (Oui, oui, vous avez bien lu…).

Pour ceux qui me connaissent un peu, j’ai la fâcheuse tendance à avoir un vocabulaire assez fleuri. J’ai réussi néanmoins à diminuer le nombre d’expressions pas très jolies et d’en remplacer quelques unes par de beaux « Saperlipopette » et « Crotte de bique » ou encore « Zut zut zut flûte et crotte de biquette ».

Il n’y a que dans la voiture, où, parfois, fusent certains mots qui finissent par « tain » ou par « oiré » et parfois aussi « **tain ***del de *erde **gage gros *on… »

Les règles sont simples. Ces mots-là, on a le droit de les dire seulement dans la voiture, et même de les crier, de les chanter et de les répéter tout le long de la route. (mais pas dans la voiture de Mamie…)

Caca boudin, par contre, étant donné que c’est un mot tiroir qui permet à Samuel d’exprimer sa colère parfois, son dégout, ou d’essayer de faire rire, pas de règle pour celui-là. Il sort quand il veut.

Parfois même, on l’utilise pour détendre l’atmosphère et pour faire rire, alors on transforme nos voix, on force nos rires, et puis ça se termine en gros fou rire à base de caca boudin et patate pourrie.

Alors oui, bon, on aura tous un vocabulaire fleuri. Ça permet aussi de commencer à avoir un aperçu global des niveaux de langues (qu’est-ce qu’on peut dire aux copains, à papa et maman, à la maîtresse et pourquoi on ne peut pas dire ces mots là n’importe quand et à n’importe qui…) et de mieux comprendre ce concept plus tard, et puis de commencer à envisager les synonymes (autour du caca, cela va de soi), et puis, sait-on jamais, c’est toujours un moyen d’enrichir son vocabulaire…

index.jpg

Je me rassure comme je peux… Après je sais que ce n’est qu’une phase et que ça va passer. Ça va sûrement être plus difficile quand les vrais gros mots sortiront de la voiture…

Pour le fun :

http://omnilogie.fr/O/Le_vocabulaire_du_capitaine_Haddock

https://fr.wikipedia.org/wiki/Caca_boudin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de « CACA BOUDIN ! »

  1. En dehors du fait que je partage avec toi un goût prononcé pour les gros mots…Merci pour cet article, comme d’hab, bien écrit et drôle en plus !
    Sinon, moi j’ai donné une « licence poétique » à mon père, parce qu’il ne peut pas s’empêcher de causer comme un chartier…Et ce matin même, la même licence autorisant l’usage de gros mots pour ma très sage belle-soeur, mais qui ne peut pas se retenir au volant !!!
    Voilà, quoi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s