Une matinée à regarder des bébés

J’ai la chance, deux fois par mois, de pouvoir passer la matinée à ne rien faire d’autre que regarder des bébés.

Le mien bien sûr, principalement, et ceux des autres parents qui sont là.

Nous ne les regardons pas pour faire des comparaisons, ça n’a aucun intérêt et nous ne venons pas pour ça.

Nous regardons leur façon d’entrer en relation, nous regardons ce qui les intéresse, nous regardons ce qu’ils ont envie d’explorer.

Pendant une heure et demi, nous restons assis sur des coussins et nous ne faisons rien d’autre que les regarder. Parfois, nous parlons un peu, mais très peu.

Les bébés, eux, explorent. Ils ont entre 10 et 20 mois et ils utilisent tout l’espace.

La salle est grande, les objets mis à leur disposition sont simples : balles, bols, brosses, paniers, petites poupées, bouteilles à ouvrir, bouteilles avec des graines, cuillères, petites voitures, anneaux en bois, anneaux tressés, chiffons… et depuis lundi, une petite estrade avec une marche et une pente.

Cette semaine, Eulalie a fait un câlin à toutes les mamans présentes, puis elle a grimpé l’estrade et elle s’est laissée glisser le long de la pente plusieurs fois, elle a attrapé le doudou d’une petite fille et elle l’a rendu, elle a donné des balles, elle a secoué les bouteilles avec des graines…

Au-delà du jeu des enfants, quel est l’intérêt pour les parents de se retrouver assis dans une grande salle à ne rien faire d’autre que regarder son enfant ?

Tout d’abord, c’est beau : voir son enfant créer des liens, parfois progresser, grimper, jouer, tout à coup faire un nouveau mouvement, apprendre tout seul, découvrir…

Ensuite, je prends rarement le temps de me poser plus de 5 minutes chez moi pour regarder mes enfants. J’ai toujours un petit quelque chose à faire. J’essaie pourtant, mais c’est assez difficile.

Enfin, ce moment me donne l’impression de mieux la connaître, de mieux voir ses capacités et d’être plus à l’aise avec elle à la maison.

Pendant cet atelier, rien ne porte au jugement, tout est intéressant dans leurs mouvements et la liberté qu’on y trouve est véritablement apaisante.

Photo :  à la fin de l’Atelier Pikler – la cause des parents – Lyon

http://www.lacausedesparents.org/methode-pikler/

http://www.pikler.fr/index.php

Observer son enfant

8 réflexions au sujet de « Une matinée à regarder des bébés »

  1. C’est fou comme les démarches qui semblent les plus simples sont en fait les plus riches ! Moi, je me rend compte que j’ai du mal à laisser mon bébé jouer sans lui parler, le stimuler, lui proposer des jeux…Mais ton expérience donne envie d’essayer ! Pour une fois, se taire et regarder… Merci pour toute cette ouverture d’esprit que tu nous mets à portée de main !

    J'aime

  2. J’ai eu la chance de faire ça une fois par mois, avec Mr Y. Il n’y avait pas beaucoup de participants malheureusement mais c’était vraiment chouette. Surtout quand c’est son 2ème, on a tant à faire, très pris par l’aîné (le mien n’était pas scolarisé encore)… un moment pour le voir et le laisser faire. Ce sont de très beaux souvenirs.

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire et pour le lien vers ton article. Il est très intéressant. C’est vrai que ce n’est pas évident de ne pas interpréter leurs actions et de rester le plus objectif possible quand on observe son enfant. Je ne mets pas mes observations par écrit. Je devrais m’y mettre, ne serait-ce que pour le plaisir de relire ces moments.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s