Avec les profs, changer l’école !

J’ai toujours été une bonne élève, tentant de passer le plus possible inaperçue. Je me souviens des difficultés que j’avais (de la primaire à l’université) à prendre la parole devant tout le monde et des angoisses avant la rentrée…

Dans mon esprit, l’école devrait être différente, moins effrayante, axée sur le plaisir d’apprendre et le plaisir d’être en groupe, centrée sur les enfants.

Puis j’ai découvert Montessori. Waouh.

Une pédagogie centrée sur l’enfant, avec des outils pédagogiques pensés pour le travail autonome et l’auto-correction, le rythme d’apprentissage de chacun respecté, pas de récompense ni de punition, des classes avec des enfants d’âges différents pour que les grands motivent les plus petits et leur expliquent certains outils de travail….

La vidéo ci-dessous faite par Trevor Eissler (Voice-over Vanessa Toinet, Graine de curieux), explique bien les différences entre l’école Montessori et l’école plus classique…

C’est fait par un américain et cela semble caricatural comme ça et loin d’une réalité possible pour toutes mes amies instits en France… et pourtant, Céline Alvarez a tenté l’expérience Montessori pendant 2 ans dans une école de Gennevilliers.

Le blog La Maternelle des enfants, le site de suivi de son travail, contient des vidéos des enfants et des témoignages des parents.

Et puis un article du Monde explique pourquoi Céline Alvarez a démissionné.

Les écoles Montessori sous contrat sont très rares.

Les écoles hors contrat fleurissent, elles sont souvent hors de prix et manquent parfois de professionnalisme, il faut être très vigilant : vérifier que l’école fait bien partie du réseau AMF, que les enseignants ont été formés, que le matériel est conforme…

Reste que du coup, tout cela devient très élitiste et pas du tout dans l’esprit Montessori.

J’ai du coup cherché d’autres écoles, à la fois centrés sur les enfants et accessibles à tous.

En fait, il y a beaucoup de pédagogies différentes : Freinet, Steiner pour les plus connues, mais aussi Cousinet, Gattegno

Samedi, nous sommes allés visiter l‘école nouvelle du Chapoly. Waouh. (oui encore)

L’école est sous contrat avec l’Etat. Les instits ont donc passé le concours de l’éducation nationale, les programmes sont les mêmes que dans les autres établissements et les frais d’inscription sont calculés selon le quotient familial.

La visite était faite par les élèves, c’était très chouette. Ils avaient dessiné un plan, certains étaient dans les classes pour nous présenter leur travail, d’autres étaient à l’accueil, d’autres encore étaient dans le réfectoire pour présenter les activités communes à toutes les classes (jardin potager, participation à la vie quotidienne, aux repas…). C’est leur école.

L’accueil des enfants présents avait été prévu le temps que l’équipe de l’école nous présente leur projet pédagogique, leur mode de fonctionnement et réponde à nos questions. Ils nous ont expliqué que les enfants font des assemblées pour s’échanger des informations et régler les problèmes de la vie de groupe, par exemple. Ils nous ont aussi rassuré sur l’absence de difficulté au retour à un cursus classique…

L’école étant aussi une association, les parents sont impliqués. Ils peuvent participer à des commissions pour aider l’établissement, en faisant du bricolage, en promouvant l’école…

La directrice expliquait sa tristesse face à l’impossibilité matérielle d’accueillir tous les nouveaux venus. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir inscrire nos enfants dans ce type d’école. Pour moi, ce n’est pas qu’une question de mode.

Notre façon d’élever nos enfants change et si nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir une autre école pour nos enfants, peut-être qu’il serait temps de bousculer un peu notre bonne vieille éducation nationale !

Crédit photo : what is montessori

En attendant, des sites internet pour aller plus loin…

http://www.ilselajoue.fr/2012/04/20/il-ny-a-pas-que-montessori-dans-la-vie/

http://www.blikk.it/angebote/reformpaedagogik/downloads/rp_franzoesisch.pdf

http://www.anen.fr/

http://ecolesnouvelles.hypotheses.org/

http://www.icem-pedagogie-freinet.org/

http://www.steiner-waldorf.org/

http://www.grainedecole.com/

http://ecole-vivante.com/index.html

16 réflexions au sujet de « Avec les profs, changer l’école ! »

    1. Oui, mais ce n’est pas du tout sûr que Samuel y aille, ça dépendra des places disponibles. L’école à la maison m’effraie beaucoup. Est-ce que c’est ce que tu fais ? (Si tu as des grands enfants ?)

      J'aime

      1. Qu’est-ce qui te donne envie de le faire ? (Est-ce que tu sens tes filles pas très bien à l’école ? est-ce que tu penses que c’est une super expérience d’étudier à la maison (les voir apprendre, respecter leur rythme… ) ? … ) Est-ce que c’est juste une idée pour l’instant ou un vrai projet ? Tu connais des ressources ?

        J'aime

      2. Plutôt la deuxième option, je pense que c’est une super expérience et que les gamins qui étudient à la maison sont super épanouis. Et puis l’école est un peu un faiseur de moule. Ca veut rien dire ce que je viens de dire ^^ Je veux dire par là que en étudiant de façon différente on évite ainsi la pensée unique.
        Pour l’instant c’est une idée qui germe doucement car j’ai quand même peur de l’échec. Je n’ai pas envie de tenter l’expérience et revenir l’année d’après à l’école de la république ^^

        J'aime

      3. C’est clair que ça n’a pas l’air évident à mettre en place. Il existe pas mal de documentation mais sauter le pas, c’est autrement plus difficile ! Bon courage pour ton projet ^^

        J'aime

  1. ça fait toujours rêver, des pédagogies alternatives qui fonctionnent ! Dans un autre genre d’idée, il y a une asso qui travaille sur « le printemps de l’éducation », ça m’a l’air pas mal intéressant aussi ! (le lien: http://www.recit.net/ )

    J'aime

    1. Je vais aller voir ça, parce que là, je suis en train de me demander ce qui existe concrètement en formation continue pour les instits et les profs du public. J’ai une copine dont l’instit de la fille fait du Montessori dans sa classe (ce qui déroute pas mal la puce vu que l’année précédente, l’instit était bien tradi tradi avec bons points et tout)… Est-ce qu’il existe des choses ou est-ce simplement laissé à la liberté de chaque instit ?

      J'aime

      1. Pour poursuivre sur le thème, il y a à Paris les 21 et 22 mars prochain les premières rencontres du printemps de l’éducation…J’ai tout de suite pensé à toi, mais aussi à mes propres projets !! On s’en reparle ! (c’est gratuit mais il faut s’inscrire)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s