Une semaine sans crier – suite

Est-ce que j’ai réussi à tenir une semaine sans crier du tout ?

Non.

Mais j’ai réduit considérablement le volume sonore !

J’ai même eu des compliments sur le calme olympien avec lequel je gérais mes enfants.

Il paraît qu’il faut un mois d’effort pour changer ses habitudes durablement, alors je continue. Ça nous fait du bien.

Mes techniques pour ne pas crier sont les suivantes :

– respirer et attendre quelques secondes avant de réagir

– baisser la voix et parler plus lentement (Il m’arrive parfois de chuchoter…)

J’ai remarqué aussi que quand Samuel fait mal à Eulalie, j’avais tendance naturellement à crier sur Samuel puis à consoler Eulalie. J’ai inversé la tendance, je m’occupe d’Eulalie d’abord : je lui fais un câlin, je la rassure, puis je parle avec Samuel. Je réagis moins à chaud et je porte moins d’attention à Samuel, du coup, il ne la tape plus juste pour attirer mon attention…

Est-ce que vous essayez parfois de moins crier sur vos enfants ? Quelles sont les techniques qui fonctionnent chez vous ?

Crédit photo : – Flickr – James GoodmanMOTHER

2 réflexions au sujet de « Une semaine sans crier – suite »

  1. Félicitation pour tes efforts ! Je ne savais pas qu’il fallait un mois pour changer durablement une habitude, c’est bon à savoir…
    Pour ne pas crier (ou moins crier) j’ai deux trucs:
    – quand je sens que je suis de mauvaise humeur, sans lien avec le comportement de ma fille, je lui dit: « tu sais, j’ai eu une mauvaise journée, je suis un peu fâchée, mais çà n’est pas de ta faute. » En général, cela suffit pour que ma fille me sollicite moins, voire, me fasse un câlin !
    -si la colère est trop forte, je demande à ma fille d’aller jouer dans sa chambre (elle à presque 6 ans), en lui précisant que ce n’est pas une punition, mais que j’ai besoin d’être seule un moment.
    Voilà!
    Par contre, quand son comportement est en cause, c’est pas toujours évident de rester calme!

    J'aime

    1. Merci Pacaya ! C’est clair que ce n’est pas évident… j’utilise aussi les explications : je suis fatiguée, j’ai besoin de calme… ça fonctionne plutôt bien, c’est vrai ! J’ai par contre du mal à demander à Samuel à aller dans sa chambre, il a encore du mal à rester seul et il vit ça comme une punition.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s