Maman Ours

En ce moment, je suis de mauvais poil. Je ne dors pas assez, il commence à faire moche, la nuit arrive trop vite et on ne peut plus aller au parc… Je ressemble un peu à un ours. Quand j’ai faim ou quand j’ai sommeil, il ne faut pas me chercher. En hiver, j’ai besoin d’hiberner.

Du coup, je crie très facilement, beaucoup trop en fait, bien trop pour le bien de toute la famille. En plus, ça ne me fait même pas du bien.

Et plus je crie, plus c’est le grand n’importe quoi, Samuel devient un petit cogneur puissance 10 et Eulalie commence à mordre, du coup je crie encore et le cercle vicieux est en place.

La maison est sans dessus-dessous, bref, c’est le drame.

Quand Samuel hier m’a dit : « Maman, tu peux arrêter de nous gronder, maintenant ? », je me suis dit qu’il était grand temps de faire quelque chose.

Il faut que je tente la communication non violente, pour l’instant, je ne connais que « utiliser le je » et j’essaie.

Et puis, m’épargner autant que je le peux sans nounou, sans grand-parents à côté et avec leur papa au travail.

Je me recentre, c’est moi d’abord. Si j’ai besoin de sortir, nous sortons, si j’ai besoin d’un peu de calme, je me mets dans le canapé avec un livre pendant qu’ils jouent dans le salon (généralement, Samuel me parle, mais il arrive de plus en plus à jouer seul), si j’ai besoin de beaucoup de calme, je n’hésite plus à mettre un dessin animé (le souci du dessin animé, c’est que je récupère un petit garçon hyper excité après, du coup, je l’utilise vraiment en cas d’extrême urgence).

Quand je vais un peu mieux, je passe du temps assise par terre pour distribuer des câlins. Nous rechargeons notre réservoir affectif, nous nous donnons du positif, pour aller de l’avant.

Enfin, je les couche une demi-heure avant l’heure habituelle – c’est magique. Ils s’endorment plus facilement et je passe une vraie bonne soirée à aller me coucher à 22h maxi.

Me chouchouter et prendre l’air, c’est encore la meilleure solution que j’ai trouvée. Apaisée, je crie encore un peu, mais beaucoup moins… et je me concentre mieux pour essayer de trouver des solutions de dialogue.

Pour aller plus loin :

Sur la communication non-violente

C’est quoi la communication non violente ?

6 choses à savoir sur la communication non violente

Ressources : La communication non violente – Alternative Montessori

Accompagnement dans la communication non violente

Prendre soin de soi :

http://familleharmonie.com/2014/05/18/prendre-soin-de-soi/

Crédit illustration – Lithographie de Patrick Loste pour Pousse-Cailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s