Idée reçue #1 : « les éducations alternatives, c’est laisser son enfant faire tout et n’importe quoi ! »

Ce n’est pas parce que j’écoute mon enfant et que je le laisse faire des choses tout seul qu’il n’y a pas de limites.

Ce n’est pas parce que je n’utilise aucune forme de punition (même le coin, oui, oui), que mon enfant a le droit de faire n’importe quoi.

Il y a des règles et les règles sont très claires.

Tous les mouvements d’éducation expliquent qu’il faut poser des limites à son enfant, que c’est important pour sa construction.

Montessori dit qu’il faut suivre l’enfant comme son guide. Suivre l’enfant, c’est le laisser libre de ses choix, le laisser libre de son rythme mais il ne faut pas oublier que nous sommes là aussi pour son bien être. Il est important d’être son guide.

Quand mon petit garçon de 3 ans me dit qu’il ne veut pas manger, j’écoute d’abord ce qu’il a me dire. Souvent, il commence par me dire qu’il veut des pâtes et pas ce que je prépare. Je lui explique que non, aujourd’hui, je n’ai pas préparé de pâtes, ce n’est pas ce que l’on va manger. Il ne choisit pas ce que l’on mange et il mange ce qui a été préparé.

Par contre, s’il me dit qu’il n’a pas ou plus faim, je ne le force jamais à manger ou à finir son assiette. Il connaît son appétit, je lui fais confiance. S’il n’aime pas un aliment après l’avoir goûté, il ne le mange pas, il le goûtera encore une autre fois.

Je pense toujours aussi à ce que l’on exige des enfants parfois et que l’on ne s’infligerait pas ni à aucun adulte… Jamais je ne me forcerais à manger si je n’avais plus faim et j’essaie encore les artichauts mais ça me donne toujours envie de vomir.

Pour pouvoir le laisser libre de ses choix et de son rythme, il faut l’observer et adapter son environnement et ce n’est pas forcément évident. Mais j’y reviendrai pour mieux développer ces aspects.

Il est important aussi de s’écouter, de connaître nos limites en tant que parents et d’être d’honnête dans nos relations avec nos enfants. Connaître nos limites, les poser calmement avec notre enfant avant que son attitude ne dépasse notre seuil de tolérance (et que l’on se mette à crier), savoir dire non, savoir réagir calmement quand notre enfant teste ces limites, c’est aussi une grande partie de notre apprentissage, les éducations alternatives nous donnent des clés.

Pour aller plus loin

(en français)

http://familleharmonie.com/2014/02/13/permissif-non-ferocement-non-violent/

http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/10/suivre-lenfant.html

(en anglais)

http://www.janetlansbury.com/2014/04/setting-limits-with-respect-what-it-sounds-like-podcast/

http://www.janetlansbury.com/2012/06/set-limits-without-yelling-more-toddler-discipline-mistakes/

 Crédit photo – Flickr – Simon Ingram – Splash! Water, water everywhere..

4 réflexions au sujet de « Idée reçue #1 : « les éducations alternatives, c’est laisser son enfant faire tout et n’importe quoi ! » »

  1. Quand tu dis « adapter l’environnement à l’enfant », je trouve ça intéressant, mais il y a un truc que j’ai du mal à faire avec ma grande de 5 ans, c’est m’adapter à son rythme: par exemple, le matin, pressé par le départ pour l’école, c’est tellement tentant de l’aider à s’habiller au lieu de la laisser faire seule ! je sais bien qu’elle doit apprendre à le faire seule, et qu’elle ne comprend surement pas toutes nos contraintes d’adultes (retard au travail, etc…) Je trouve ça difficile de faire la part des choses entre « être à l’écoute » et expliquer l’environnement extérieur, sur lequel même nous, adultes, n’avons pas beaucoup de marge de manœuvre!

    J'aime

    1. Oui, c’est hyper dur et je n’y arrive pas du tout le matin ! (en fait, je n’y arrive que si je me lève 30 minutes avant tout le monde, ça tient presque de la mission impossible pour moi !) Mais on le fait à d’autres moments, quand c’est moins tendu… l’idéal serait de le faire tout le temps… mais j’ai encore des progrès à faire !

      J'aime

  2. Merci d’avoir mentionne mon blog Clémence! Je suis d’accord avec ton post. Il m’arrive parfois de penser qu’il est bien plus difficile d’eduquer son enfant de cette maniere que d’une autre. Ca demande beaucoup de patience et de remise en question mais comme toi, je pense que ca vaut le coup. Bonne soiree!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s